Qu’est-ce qu’une bonne nuit ?

Nous ne sommes pas tous égaux face au sommeil. Il n’existe pas de durée de sommeil idéale car chaque individu possède ses propres besoins. Si certains se satisfont d’une nuit de 5 heures, d’autres auront besoins de 10 heures pour se sentir bien reposés. Plus que la quantité, c’est surtout la qualité du sommeil qui va déterminer ses bénéfices. Avoir un sommeil réparateur, c’est passer une nuit sans réveils nocturnes et enchaîner les cycles sans que ceux-ci ne soient interrompus. C’est ainsi que notre corps se repose le mieux et qu’au réveil, nous avons la sensation d’avoir bien dormi. Parfois, nous pouvons connaître des périodes d’insomnies passagères qui nous empêchent de bien dormir. Cela est souvent le cas lorsqu’un évènement nous préoccupe : un rendez-vous important, un examen, des ennuis familiaux ou professionnels… Même un évènement heureux peut nous empêcher de dormir, la pensée étant envahie par l’excitation. Tant que ces insomnies restent rares, il n’y a pas de raison de s’inquiéter. En revanche, si votre sommeil est altéré chaque nuit, si vous vous réveillez le matin avec la sensation d’être fatigué(e), vous devriez suivre ces quelques astuces pour retrouver un sommeil réparateur, garanties sans somnifères et sans produit présentant la moindre précaution d’emploi comme la mélatonine !

Un dîner simple et léger

Le soir, ne prévoyez pas de repas lourd. Évitez les aliments gras et épicés, qui réclament des efforts de digestion pour votre corps. La nuit est faite pour se reposer, alors pourquoi faire travailler vos intestins ? Il en est de même pour l’alcool. S’il est vrai que l’alcool favorise l’endormissement, il est en réalité un ennemi redoutable pour votre sommeil. C’est en deuxième partie de nuit que l’alcool va perturber votre sommeil, durant le sommeil paradoxal, celui des rêves, celui qui vous permet vraiment de récupérer car c’est à ce moment de la nuit que votre cerveau entretient ses capacités de mémorisation. L’alcool provoque de nombreuses coupures durant le sommeil paradoxal ainsi qu’un réveil matinal très tôt avec l’incapacité de se rendormir. Bref : préférez l’eau… mais en petite quantité avant le coucher : l’envie d’uriner en pleine nuit peut vous réveiller.

Une journée dynamique, une soirée au calme

Pour que la nuit soit réussie, elle doit être le parfait opposé de votre journée. Donc, une nuit paisible et reposante sera le reflet d’une journée énergique et bien remplie. L’idée est de se dépenser suffisamment pour que, le soir venu, votre cerveau accepte de passer au calme. Pratiquer un sport en journée , de préférence en extérieur, est le meilleur moyen de se défouler. En revanche, cessez toute activité sportive 3 heures avant de vous coucher. Si vous ne faites pas de sport, marchez le plus possible. Par exemple, si vous vous rendez au travail en voiture, ne vous garez pas trop près de votre lieu de travail pour vous obliger à effectuer un minimum de trajet à pied.

Une literie de bonne qualité et adaptée

Depuis combien de temps dormez-vous sur le même matelas ? N’oubliez pas qu’un matelas doit être changé tous les 10 ans car au fil des années, il se déforme et peut être à l’origine d’un mauvais sommeil et de maux de dos. Préférez un matelas ferme, seule sa surface pourra éventuellement fournir un accueil moelleux. Le maintien, lui, doit rester ferme. Ne dormez pas avec un traversin ou un gros oreiller : leur épaisseur risque de bloquer votre tête dans une mauvaise posture et provoquer douleurs et torticolis au réveil.

Vous dormez à deux et la nuit rime avec querelle de couette ? Optez pour une couette individuelle : chacun son « nid » pour ne plus tirer sur cette pauvre couette. C’est peut-être un investissement au départ mais le gain pour votre santé et votre couple est non négligeable !

Une chambre propice au sommeil

L’ambiance de votre chambre à coucher peut influencer votre sommeil. La disposition de votre lit est importante, l’idéal étant de le positionner contre le mur opposé à la porte de la chambre, mais pas juste en face de la porte, légèrement décalé sur le côté. Pour l’éclairage, on déconseillera la suspension au-dessus du lit : préférez des appliques ou simplement des lampes de chevets apportant une lumière douce et tamisée. Côté déco, optez pour des couleurs pastelles et froides au mur. La literie pourra être dans des teintes plus chaudes mais évitez le rouge. Considérez votre chambre comme un temple zen du sommeil : pas de télévision, pas d’ordinateur, pas de Smartphone au lit. La chambre doit être parfaitement rangée, sentir bon (pensez aux huiles essentielles comme la lavande fine), être régulièrement aérée, maintenue à une température comprise entre 18 et 20°c dans une atmosphère ni trop sèche ni trop humide. Ces derniers points sont essentiels pour votre bien-être puisqu’ils vous placent dans de bonnes conditions pour votre respiration… qui est le sujet du point suivant.

Et si vous faisiez de l’apnée du sommeil ?

Une bonne nuit de sommeil est une nuit durant laquelle votre respiration est lente et régulière. C’est ainsi que votre sommeil sera réparateur. Vous vous réveillez fatigué(e) le matin ? Votre conjoint(e) se plaint de vos ronflements ? Il ou elle se réveille en sursaut plusieurs fois par nuit car vous avez cessé brusquement de respirer ? Vous souffrez peut-être d’apnée du sommeil. L’apnée du sommeil correspond à des épisodes d’occlusion totale du pharynx due à un relâchement musculaire. Cette obstruction des voies aériennes provoquent des pauses respiratoires supérieures à 10 secondes. Ces épisodes surviennent 5 à 10 fois par heure et peuvent se produire plusieurs centaines de fois en une nuit. Souvent, les personnes ignorent souffrir de ce syndrome (puisqu’elles dorment quand ça arrive) mais si le verdict tombe, sachez que vous pouvez y remédier naturellement. Tout d’abord, en perdant du poids : les personnes obèses sont davantage sujettes aux apnées du sommeil. Il vous faudra également bannir les facteurs favorisant le ronflement : l’alcool, le tabac, les sédatifs et calmants. Dormir sur le côté sera bénéfique pour votre respiration. Pour les petits ronfleurs, testez le spray DouceNuit à base d’huile essentielle de menthe poivrée. Sa formule tonifie et lubrifie les muscles du fond de la gorge et réduit les vibrations responsables du ronflement. Disponible sous forme de pastilles anti-ronflement ou de languettes mentholées à laisser fondre sur le palais, DouceNuit vous permet de retrouver un sommeil réparateur pendant vos déplacements. Pour les gros ronfleurs, DouceNuit a développé l’orthèse dentaire contre les ronflements. Moulée à la forme de votre dentition pour une adaptation parfaite à votre mâchoire, l’orthèse dentaire avance votre mâchoire inférieure, permettant ainsi l’ouverture constante des voies aériennes supérieures. Cet appareil doit être utilisé après en avoir informé votre médecin qui écartera toute contre-indication.

Ces quelques astuces devraient vous permettre de retrouver un sommeil de qualité pour profiter pleinement de vos journées.