pamplemousseSi les habitudes de consommation nous incite à manger des fruits pour être en bonne santé, il en est un dont il faut tout de même se méfier ; le pamplemousse. Cet agrume possède en effet de nombreuses vertus pour l’organisme. C’est par exemple un excellent allié pour garder la ligne. Il aurait aussi des vertus contre le cholestérol ou le diabète. Cependant, le pamplemousse peut aussi avoir des effets très néfastes s’il est associé à une prise médicamenteuse. De nombreuses inquiétudes ont donc vu le jour auprès des consommateurs qui se posent de nombreuses questions notamment sur l’extrait de pépin de pamplemousse.

Les médicaments concernés

Les médicaments incompatibles avec le pamplemousse, particulièrement le jus de pamplemousse, sont estimés à 85. Il s’agit globalement d’immunodépresseurs, de statines (contre le cholestérol), d’anticancéreux ou de traitements du cœur. Le site cbc vous propose la liste détaillée des médicaments concernés. D’une manière générale, il est conseillé d’éviter de consommer du pamplemousse (en jus, chair, confiture, poudre, zeste ou extraits) lors d’un traitement médicamenteux. En cas de doute demandez l’avis de votre médecin ou pharmacien. Le danger du pamplemousse avec certains médicaments est dû au fait que celui-ci interagit avec ces derniers en bloquant le fonctionnement d’une enzyme permettant, en temps normal, l’assimilation du médicament. Le pamplemousse peut agir dangereusement de deux façons : inhiber le principe actif du médicament ou bien augmenter la biodisponibilité de celui-ci entrainant un surdosage.

 L’extrait de pépin de pamplemousse est-il aussi dangereux ?

Contrairement au pamplemousse, l’EPP (Extrait de Pépin de Pamplemousse) n’est pas contre-indiqué avec une prise médicamenteuse. En effet, le pamplemousse est dangereux car il inhibe l’activité d’une enzyme indispensable à l’absorption intestinale de certaines molécules : le cytochrome P450. Cependant il a été démontré que les flavonoïdes présents à la fois dans le pamplemousse et dans l’EPP n’étaient pas responsables de cette action inhibitrice. Aucun risque donc à consommer de l’EPP pendant vos traitements médicamenteux.

Les bienfaits de l’EPP

Contrairement au pamplemousse, l’EPP peut être consommé sans risque. Et il s’agit d’une bonne nouvelle car l’EPP possède de nombreuses vertus bienfaisantes. Il s’agit d’un puissant antibactérien, antifongique et antiviral permettant d’augmenter les résistances à l’infection de l’organisme. Moins nocif que la plupart des antibiotiques, c’est l’alternative naturelle pour lutter contre les virus, bactéries, champignons et parasites. De plus, il peut s’utiliser par voie orale ou cutanée soignant aussi bien les problèmes intestinaux que  les aphtes ou les lésions cutanées. A ajouter d’urgence dans votre trousse à pharmacie pour soigner les maux du quotidien. Lequel choisir ?

Les EPP disponibles sur Vitalya