Dis, Mamie, c’est quoi ton secret pour une belle peau ?

Quand vous recherchiez une astuce beauté auprès de votre grand-mère, ne vous rappelez-vous pas que parmi ses précieux conseils, nombre d’entre eux étaient alimentaires ? C’est qu’elle avait tout compris, Mamie ! Il faut dire que les bonnes recettes se transmettent de génération en génération depuis des lustres. Et quand il venait à l’esprit de Mamie Cromagnon de se gaver de tel fruit ou tel légume, c’était parce qu’elle avait bien remarqué, la coquette, que sous sa peau de bête, sa peau était velours… Plus sérieusement, s’il paraît hasardeux de remonter si loin, il est tout de même admis que dès l’Antiquité, l’Homme a appris à tirer de son alimentation les bienfaits cosmétiques encore reconnus aujourd’hui.

Des compléments alimentaires au secours de la peau, des cheveux et des ongles

C’est dans cette optique que les laboratoires pharmaceutiques ont développé ce qu’on appelle la nutricosmétique. Il s’agit d’un ensemble de compléments alimentaires dont l’ingestion va améliorer les parties externes du corps : peau, cheveux, ongles… ou bien même accompagner une perte de poids.

Il n’y a pas que la beauté extérieure qui compte…

Si vous pensiez que vous badigeonner de crème et autres gels suffisait pour obtenir une belle peau, vous n’aviez pas tout à fait raison. Mettons-nous bien d’accord : pour hydrater et prendre soin de votre épiderme, les applications locales restent des valeurs sûres. Mais pour une action en profondeur, sur le derme, la solution ne peut venir que de l’intérieur, agissant au cœur de la structure des cellules. L’assimilation des aliments joue un rôle prépondérant dans le métabolisme cellulaire. En cosmétique, les antioxydants remportent la palme des meilleurs alliés beauté.

On distingue ainsi 7 principales familles de nutriments utilisés en nutricosmétique :

Les vitamines pour la peau

Elles ont toutes leur utilité et répondent chacune (ou associées entre elles) à un ou des besoins précis. Optez pour des compléments alimentaires à base de vitamine C. Excellent antioxydant, elle limite également la présence de radicaux libres suite à une exposition au soleil. L’un de ses nombreux atouts réside dans sa participation à la production de collagène.

Les protéines du derme

On vient de l’aborder : focus sur le collagène ! Protéine structurale de la peau, il entretient la fermeté et l’élasticité de la peau. Abondamment présent dans les tissus conjonctifs et sollicité dans le processus de cicatrisation, le collagène tient d’ailleurs son nom du grec « kolla » signifiant « colle » et « gène » pour « qui génère ».
Son amie la kératine n’est pas en reste. Présente dans la peau, les cheveux, les poils et les ongles, elle compose plus de 95% de la structure des cheveux et en assure la résistance et l’élasticité. C’est pourquoi elle entre dans la composition de nombreux soins capillaires développés pour la beauté des cheveux. Côté épiderme, elle sert de rempart contre les agressions extérieures.

Les acides gras insaturés

On ne présente plus les célèbres Oméga 3 et Oméga 6, qui freinent le vieillissement général du corps. La principale mission des Oméga 3 réside dans la constitution du cerveau, dès la naissance et même durant la grossesse. Nutriments indispensables, leur apport tout au long de la vie permet de prévenir et reculer les effets de l’âge. Le  rôle des Oméga 6 est différent : ils tempèrent l’inflammation  en cas de traumatisme et de blessure plus ou moins grave, ce qui fait d’eux, également, des nutriments indispensables. Le piège, c’est qu’en excès, leur action s’inverse et au lieu de contenir l’inflammation, ils auraient la fâcheuse manie de l’entretenir. Le besoin naturel en Oméga 6 est plus élevé qu’en Oméga 3 et on estime leur proportion idéale à 4 Oméga 6 pour 1 Oméga 3. Tout est affaire de dosage finalement, car si correctement proportionnés leurs effets se complètent, un déséquilibre peut vite provoquer des problèmes de santé.

Les enzymes

Découverte il y plus de 40 ans par le chercheur Peter Mitchell, la coenzyme Q10 est présente dans la viande et le poisson. Intervenant dans la respiration cellulaire, elle participe à la production d’énergie. Sa supplémentation est principalement recherchée par les sportifs pour son effet sur les capacités physiques, cardiaques et respiratoires.

Les caroténoïdes, pigments cutanés

Pigments orangés et jaunes (présents dans la carotte à laquelle ils lui donnent sa couleur), plusieurs caroténoïdes sont des provitamines A. Stimulant la synthèse d’anticorps, ils sont reconnu pour leurs propriétés antioxydantes. On citera la lutéine, présente dans la macula (une zone de la rétine), elle permet de protéger l’œil des lumières trop fortes. A l’instar des bêta-carotènes ou du lycopène, la lutéine est également utilisée dans les compléments alimentaires solaires : l’action photoprotectrice des caroténoïdes prépare l’exposition de la peau aux rayons du soleil.

Les polyphénols

Présents dans de nombreux fruits et légumes, ce sont d’excellents antioxydants, présentant un intérêt particulier dans la prévention et le traitement de nombreuses maladies dont le cancer. Leur classification est complexe et étendue. On retiendra le groupe des flavonoïdes, largement présents dans le règne végétal.

Les sels minéraux

Sous forme ionique, ils sont présents dans l’alimentation animale et végétale. Il existe 2 catégories : les sels minéraux majeurs (calcium, fer, magnésium, phosphore, potassium, sodium et soufre). Et les oligo-éléments dont l’apport, tout aussi vital, se fait en quantité plus faible. L’un d’entre eux, le zinc, est particulièrement apprécié pour son action cicatrisante et anti-inflammatoire.

En aparté, citons l’acide hyaluronique

Membre de la famille des imprononçables glycosaminoglycanes, l’acide hyaluronique agit tel un gel lubrifiant et hydratant dans de nombreuses parties du corps. Pour la peau, il présente un intérêt dans le recul des effets du vieillissement grâce à sa capacité de combler les rides. Son pouvoir hydratant aide la peau à conserver un aspect lisse et ferme.

Choisissez votre recette beauté idéale pour la peau

Seuls ou combinés, on retrouve, ces nutriments dans un choix toujours plus large et innovant de compléments alimentaires à visée cosmétique. Tous luttent contre les phénomènes d’oxydation des cellules (pollution, rayons UV, environnement…) Renforcées et protégées, les cellules retrouvent une seconde jeunesse… et vous également !

Alors vous entrerez à votre tour dans le cercle select des grands-mères aux bonnes astuces, alors rebaptisées… astuces de jeunes grands-mères.