Dormez mieux avec de la mélatonine végétale

Entre mélatonine de synthèse produite à partir de sources pétrochimiques et mélatonine « naturelle » extraite du cerveau de vaches ou de porcs en fin de vie, le choix en matière de supplémentation en mélatonine ne faisait pas vraiment rêver.

Désormais vendue librement à condition qu’elle soit dosée à moins de 2 g, cette hormone fait l’objet d’un intérêt croissant. En France, la consommation de mélatonine de synthèse, celle qui est utilisée dans les compléments alimentaires, concernerait plus d’un million d’utilisateurs ! L’enjeu est grand et il n’en fallait pas plus aux laboratoires pour pousser la recherche à trouver une alternative naturelle à cette hormone synthétique.

La découverte de la phytomélatonine

C’est en 1993, au cours d’une étude de van Tassel, qu’a été mise au jour pour la première fois la mélatonine végétale, aussi appelée phytomélatonine, où elle a été identifiée dans le lierre et dans les fruits de la tomate. Il est aujourd’hui communément admis que la phytomélatonine est présente dans toutes les plantes.

Les études se sont par la suite multipliées pour mieux connaître ses fonctions au sein des végétaux. Il semble en fait que la mélatonine soit impliquée dans de nombreux processus de développement et de protection. Par exemple, elle améliore la durée de vie des fruits et des légumes après leur récolte en les protégeant contre le stress oxydatif.

Un long sommeil vert et végétal

Encore beaucoup reste à découvrir sur le rôle de la mélatonine au niveau de la flore. Serait-elle responsable du changement de comportement de certaines plantes, comme ces fleurs qui ferment leurs pétales la nuit venue ? Serait-elle à l’origine des rythmes circadiens des plantes ?

Certains faits sont néanmoins avérés : de même que le taux de mélatonine augmente la nuit chez l’homme, la recherche a d’ores et déjà établi que la teneur en mélatonine était plus élevée la nuit chez les plantes. On a bien constaté que le lait des vaches traites la nuit contenait une plus grande concentration de mélatonine !

La mélatonine est partout

La mélatonine n’est donc pas propre au règne animal. Parmi les plantes qui présentent les concentrations les plus élevées, on trouve :

  • des aliments déjà riches en tryptophane (précurseur de la mélatonine), comme la noix, le riz complet, l’ananas ;
  • des plantes aromatiques et médicinales, comme le thym, la sauge, le millepertuis ou la menthe poivrée.
  • le pavot, les grains de café torréfiés, les graines de moutarde, l’orge…

Les végétaux privilégiés par l’industrie parapharmaceutique dans leur complément alimentaire sommeil sont la luzerne, la chlorella, la cerise ou le riz, voire un mélange de plusieurs sources comme pour le produit sommeil bio SYNActifs.

De quoi faire rêver les laboratoires de phytothérapie ! D’autant que la mélatonine issue de plantes présente aussi l’avantage d’être 100% vegan. Préférez-la certifiée bio pour garantir qu’elle ne contienne pas d’intrants chimiques aux effets potentiellement délétères.

Le bon usage de l’hormone du sommeil

N’oubliez pas que la mélatonine s’utilise ponctuellement en cas de long voyage pour se remettre plus facilement des effets du décalage horaire ou en cure pour rééquilibrer votre rythme circadien.

Privilégiez toujours une hygiène de vie saine et un régime alimentaire équilibré à une supplémentation en mélatonine, même verte. Redécouvrez si nécessaire nos conseils pour passer une bonne nuit. Et rappelez-vous que votre organisme en produit naturellement, même si avec l’âge cela diminue. Certes, la chaîne de production est longue (tryptophane > sérotonine > N-acétyl sérotonine + obscurité > mélatonine), mais vous êtes votre meilleure source de mélatonine.

Sources