Ce qui est fatigant, c’est d’être fatigué. Rien que d’en parler, ça me fatigue… Allez hop ! On se ressaisit et on suit ces 11 petites astuces faciles et naturelles pour retrouver un sommeil de qualité ! Promis, on ne vous fait pas compter les moutons !

On fait du sport tous les jours . . .
. . . Ne serait-ce que de la marche en extérieur. En revanche, on oublie le sport 2 heures avant de se coucher.

On diminue la caféine.
Si possible, 1 à 2 tasses par jour, et la dernière ne doit pas être prise après 16h00 (idem pour le thé, la menthe et les sodas : bannissez les excitants)

On se lève tous les jours à la même heure . . .
. . . même le week-end, pour garder un rythme régulier tout au long de la semaine. Et si c’est dur, on ne recule pas l’heure du lever : vous ne ferez qu’accroître le décalage. Tant pis : on se fait violence et on se lève (ce n’est qu’un mauvais moment à passer, on est avec vous !)

Au lever, on ouvre sa fenêtre . . .
. . . et on prend un grand bol d’air frais et vivifiant dès le matin.

On prend un vrai petit-déjeuner . . .
. . . complet et équilibré, dans l’heure suivant le réveil. Et si on n’a pas d’appétit… hé bien on se force, l’habitude viendra petit à petit.

On ne dîne ni trop, ni trop tard.
Le repas le plus important est le petit-déjeuner. Le déjeuner doit est moins calorique puis, façon decrescendo, le dîner sera le repas le plus léger. Votre ventre vous remerciera de ne pas le faire travailler la nuit et vous en tirerez d’autres bonnes conséquences côté poids.

Le lit ne doit servir qu’à dormir . . .
. . . ou, à la rigueur, autres acrobaties d’ordre privé et qui ne regardent que vous. C’est l’esprit feng shui : pas de télévision ni de travail au lit : c’est un lieu sacré.

On sirote une tisane type camomille ou verveine avant de se coucher.
Il fait froid ? On s’enroule dans un plaid bien chaud avec des chaussettes en laine aux pieds, le chat/chien/furet/iguane ronronnant dans le creux des hanches (Oups, je m’égare…). Un conseil : pensez que la quantité d’eau que vous boirez, il faudra bien l’éliminer : il ne s’agirait pas d’être obligé de se lever pour une envie pipi !

On baisse progressivement la luminosité 2 heures avant de se coucher.
Cela concerne les lumières, écrans d’ordinateur et smartphone. Le cerveau va sécréter la mélatonine : on passe en mode nuit. Quand la fatigue arrive : on ne manque pas le train : on monte et on se laisse partir dans les bras de Morphée.

On médite pour faciliter l’endormissement.
On ferme les yeux, on se concentre sur sa respiration, lente et profonde. Accompagnez ce moment de douceur d’une musique classique. Vous pouvez écouter la même musique chaque soir : votre cerveau l’assimilera à une musique d’endormissement (comme les berceuses pour les bébés).

On dort dans une chambre dont la température se situe entre 18 et 20°c.
Ne surchauffez pas vos pièces, ce n’est ni bon pour votre santé, ni pour celle de la planète (et votre porte-monnaie s’en portera mieux également !)

Mais parfois, malgré toutes la bonne volonté, la désynchronisation est trop importante : une supplémentation en mélatonine, en cure de courte durée ou au long court peut aider votre cerveau à se recaler. Dans notre comparatif mélatonine, nous avons sélectionné 6 compléments alimentaires contenant cette hormone du sommeil pour vous aider à faire votre choix. D’autres produits existent, sans mélatonine et uniquement à base de plantes comme la mélisse, la passiflore ou la valériane. N’hésitez pas à nous demander conseil.

Source : Reddit