Sur le marché des compléments alimentaires, beaucoup de laboratoires se penchent sur les problèmes articulaires. Face au mal du siècle, ils rivalisent d’idées et d’innovation pour proposer aux patients des formulations naturelles visant à soulager la douleur articulaire.

De quoi sont faites nos articulations ?

Au bout des os, on trouve du cartilage hyalin. Les articulations sont tenues par des ligaments et enveloppées par une capsule articulaire. A l’intérieur, on trouve un liquide dont le rôle est de lubrifier l’articulation : c’est le liquide synovial. Les tendons fixent les muscles sur les os et permettent la mobilité des articulations.

Le cartilage est constitué de collagène. Dans le collagène, on trouve les glycosaminoglycanes. Il s’agit de ramifications de sucres : les chondroïtines sulfates et les kératanes sulfates (association de D-galactose et glucosamine). Le tout est relié à une chaîne d’acide hyaluronique. Le collagène abrite également des chondrocytes. Ce sont des cellules dont le rôle est double : synthétiser les constituants du cartilage d’une part, dégrader ces mêmes constituants lorsqu’ils sont « fatigués » d’une autre. Ils permettent ainsi le renouvellement du cartilage qui est un processus très long. Pour renouveler 50% du cartilage, il faut compter environ 3 ans.

Qu’est-ce qui provoque des douleurs articulaires ?

Les problèmes arrivent lorsque les chondrocytes ne parviennent plus à « travailler » correctement. Avec l’âge, les chondrocytes vont synthétiser moins de cartilage qu’ils n’en détruisent. Cette fatigue des chondrocytes conduit à l’érosion du cartilage, ce qui met l’os à jour. Naissent alors des trous appelés « géodes » ou des protubérances de l’os appelées « becs de perroquet ». Ces déformations sont à l’origine d’une inflammation douloureuse, entretenue par l’os, qui libère des molécules inflammatoires dans l’articulation.

Comment soulager naturellement ses articulations ?

Pour freiner le processus inflammatoire, il existe des plantes reconnues. Le saule blanc et la reine-des-prés, célèbres constituants de l’aspirine, sont des solutions naturelles intéressantes mais elles ne peuvent convenir à tous. Elles sont déconseillées aux personnes souffrant d’ulcère de l’estomac et aux personnes allergiques aux salicylés. Heureusement, la nature regorge d’alternatives comme le curcuma, un autre anti-inflammatoire naturel.

Dans cette vidéo, nous vous présentons d’autres explorations : des produits à base de collagène, d’autres associant chondroïtine et glucosamine et enfin des complexes innovants basés sur des synergies d’ingrédients. Pour les découvrir et connaître l’avis de notre pharmacien, et bénéficier de ses conseils, regardez la vidéo en haut de page.